The home of Eurovision lyrics

esc1966_lead

France
<< 1965 1967 >>
Song Information
Music: Claude Carrère
Lyrics: Jacques Plante
Conductor: Franck Pourcel
Eurovision Song Contest 1966
Position: 16th
Points: 1pts
Other versions
French German

French
Chez nous, chez nous, chez nous, chez nous
Chez nous, chez nous, chez nous, chez nous

C’est vraiment une chance
Qu’on ait fait connaissance
Lorsqu’aux dernières vacances
Tu es venu chez nous

Traversant l’Atlantique
Tu avais, c’est classique
Des idées romantiques
Sur les gens de chez nous

Car depuis bien longtemps, aux yeux des étrangers
Notre vieux continent n’a pas beaucoup changé
C’est avec des façons qui datent de toujours
Qu’en Europe les garçons font aux filles leur cour

Il n’empêche que l’on s’aime
Et qu’on peut sans problèmes
Se marier quand même
Comme on le fait chez nous

Tu voudrais m’emmener là-bas
Dans la ville qui t’a vu naître
Où tout est grand, trop grand, crois-moi
Où les murs n’en finissent pas

Moi, je veux bien te suivre
Mais j’ai lu dans les livres
Que le mieux pour y vivre
C’était encore chez nous

Chez nous, chez nous, chez nous, chez nous
Chez nous, chez nous, chez nous, chez nous

Je préfère aux grandes cités
La douceur d’un petit village
Où sur la place les soirs d’été
On peut s’amuser et danser

Toutes ces différences
Dans nos deux existences
N’ont aucune importance
Pour être heureux chez nous

Dans la rue où j’habite
Tout le monde t’invite
À devenir bien vite
Une enfant de chez nous

Chez nous, chez nous, chez nous, chez nous
Chez nous, chez nous, chez nous, chez nous

Translation
Where we live, where we live, where we live, where we live
Where we live, where we live, where we live, where we live

It’s a real luck
That we’ve got to know each other
Since the last holidays
That you came to us

Crossing the Atlantic
You classically had
Romantic ideas
About our people

Because for a long time already, in the eyes of foreigners
Our old continent hasn’t changed much
It’s with the eternal manners
That in Europe boys pay court to girls

The fact remains that we love each other
And that we’re even able
To get married without problem
The way it is done here

You wanted to take me there
In your city of birth
Where everything is big, too big, believe me
Where the walls never end

I really want to follow you
But I’ve read in books
That it’s better to live here
It was still ours

Where we live, where we live, where we live, where we live
Where we live, where we live, where we live, where we live

I prefer to big cities
The gentleness of a small village
In the public square during the summer evenings
We can have fun and dance

All those differences
In both our lives
Have no importance
For being happy here

In the street where I live
Everybody invites you
To become very quickly
As a child of our own

Where we live, where we live, where we live, where we live
Where we live, where we live, where we live, where we live

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Visitors from around the world

free counters